Le Roc d’Azur 2018 : la passion ultime du VTT – kacycling

Le Roc d’Azur fête sa 35ème édition. Il est devenu au fil du temps la manifestation VTT la plus populaire dans le monde. Près de 20 000 concurrents, 150000 spectateurs et 300 exposants. A la manœuvre, Amaury Sport Organisation depuis 2011. Nous sommes allés à la rencontre des passionnés du VTT pour comprendre ce qui rend  unique cet événement. 

Si en 1984, le Roc d’Azur n’était qu’un simple défi entre 7 copains, il est couru, aujourd’hui par 20 000 vététistes qui se disputent les podiums de 34 épreuves. Les vététistes se partagent entre randonnées ou compétitions, parcours plus ou moins longs, VTT, VTT tandems, électrique… Au final, chacun vient avec ses envies et trouve ce qui lui convient sur les chemins du massif des Maures qui forme l’arrière pays montagneux de Fréjus et des environs. 

[Lien vers le site du Roc d’Azur]

Roc d’Azur et VTT, un destin commun

Les destins du VTT et du Roc d’Azur sont intimement liés. On peut même penser qu’ils ont un ADN commun. D’abord les premiers “mountain-bike” arrivent en France. Ils trouvent au “Roc” un site enchanteur, entre mer et montagne. Et ce sont de drôles de bêtes qui vont parcourir les pistes de la presqu’île de Saint-Tropez puisque c’est le site originel du Roc d’Azur.

L’apparition du VTT va entraîner une révolution technologique. Les constructeurs français se lancent dans l’aventure. Peugeot propose le VTT1 dit “crazy horse”, MBK le Tracker, Raleigh le Maverick. Cadre en acier, triple plateau pour 18 vitesses, guidon en corne de vache, les premiers modèles pèsent entre 17 et 20 kg.

Fidèlement, Le Roc 2018 conserve les éléments qui ont fait l’événement : une course épique, des passionnés et un salon qui réunit toutes les évolutions technologiques. 

Plongée au cœur du Roc d’Azur : à la rencontre des passionnés

Le Roc d’Azur est LA manifestation de VTT planétaire qu’il faut connaître au moins une fois dans sa vie ! C’est ce que nous avons fait, nous sommes allés à la rencontre des courses, des passionnés et des exposants qui œuvrent pour que les expériences sur le vélo soient uniques.

Le stand des cycles LAPIERRE : le VTT leur va si bien

C’est tout naturellement que notre première visite est destinée au stand des cycles LAPIERRE. L’esprit de la marque correspond en tout point à celui de l’événement. L’entreprise est française et les vélos sont conçus en France.

Tout d’abord, la performance fait partie de l’ADN de la marque. Ce ne sont pas les athlètes maisons qui contrediraient l’affirmation : Nicolas Vouilloz, Romain Mary, Jérôme Chiotti, Loic Bruni et d’autres sur route et en triathlon. D’ailleurs, LAPIERRE est leader de la vente VTT performance sur le marché français.

Ce sont donc des passionnés qui œuvrent au développement de la marque. Par exemple, Nicolas Vouilloz (10 fois champion du monde de descente) est membre du bureau Recherche et développement. Tout le monde roule à vélo et l’avis de tous est recherché pour valider les orientations technologiques.

Sur ce dernier point, la marque dispose d’une solide équipe d’ingénieurs dévouée à la recherche de solutions innovantes et susceptibles de couvrir tous les besoins et types d’utilisation. es ingénieurs participent activement aux tests en collaboration étroite avec toutes les équipes et athlètes.

Pour finir, il est utile de rappeler que la marque est partenaire de la seule équipe française femmes labellisée UCI.

[lien vers le site des cycles LAPIERRE]

Le Roc d’Azur ouvert aux tandems

La discipline est relativement méconnue. Il n’existe pas de championnat du monde VTT tandem. Le Roc d’Azur fait un effort important pour promouvoir la discipline.

Et c’est ainsi que nous avons rencontré Alexandra BEQUET et Ludovic HEMMERY à l’arrivée de la course VTT Tandem. 143 équipages ont participé à cette épreuve un tant soit peu atypique. En effet, pour un néophyte, la principale préoccupation, lorsqu’on roule à VTT, est de savoir maîtriser la nature du terrain afin de rouler le plus confortablement possible.
Et la chose n’est pas aisée. Non seulement, il faut pouvoir rouler à deux, le destin de l’un est lié à la virtuosité de l’autre et vice-versa, mais en plus, le terrain par nature instable des parcours VTT ajoute à la difficulté d’avancer ensemble.


Les bons couples font les bons équipages et justement, Alexandra et Ludovic forment un couple dans la vie. Bien que sportive à la base, la pratique du vélo d’Alexandra est récente,  bien loin du niveau de Ludovic qui fut deux fois champions de France de VTT trial. Comprenant qu’il aurait été difficile de trouver un équilibre sportif chacun sur son VTT, ils ont décidé de faire de cette situation un avantage, une force.

Les voilà, ainsi, ensembles sur ce vélo pour prendre du plaisir et s’éclater. Mais dans le langage des sportifs, le défi n’est jamais loin et notre tandem s’est donné comme ambition de devenir le meilleur tandem mixte en VTT XC. Ils seront en 2019 aux championnats de France VTT XC UFOLEP. Nous ne manquerons pas de suivre leur parcours.

La passion du VTT en couple : Laura et Sébastien WELTER

Nous avions laissé Laura Winkel au grand Raid BCVS fin août, pour la retrouver sur les bords des pistes du Roc d’Azur. Et là, encore, la passion se joue en couple. Avec son mari, Sébastien Welter, ils forment un couple de vététistes passionnés.  Elle vient de participer au Canyon Roc marathon où elle termine les 85 km en 8h17. Sébastien, lui, a enchaîné Canyon Roc Marathon et LE Roc d’azur, la course phare du dimanche. Vététiste expérimenté, il termine les deux courses parmi les meilleurs concurrents.

[Inspiration : le récit épique de Laura Winkel au Grand Raid BCVS]
[Au cœur de l’épreuve VTT Cross-country La Transmaurienne Vanoise]

Les femmes au cœur du peloton

[Pour comprendre la pratique du VTT en France]

Elles étaient 143 femmes à prendre le départ de la “Roc d’Azur Dames”. La course de 42 km est de très haut niveau. Elle rassemble les meilleures vététistes de France et d’ailleurs.
Mais, quoi qu’il en soit, le nombre de femmes à prendre le départ des courses est extrêmement modeste. Bien que le nombre de vététistes femmes est élevé (on estime leur nombre à 2,1 millions ) elles ne semblent pas être attirées par la compétition. Elles trouvent, peut être plus sûrement, un intérêt ludique dans sa pratique sans rechercher une quelconque performance. Il faut dire qu’une sortie VTT sur un parcours approprié est déjà, en soi, un sacré défi, de toute évidence, suffisant.

A propos de Laurent 85 Articles
Sportif dès son plus jeune âge, il a pratiqué de nombreux sports d’endurance (course à pieds, triathlon, duathlon, cyclisme). Il possède une licence STAPS “management du sport” et une maîtrise “entraînement sportif et performance motrice”.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*