Rouler sur les pavés de l’Inside Continental – étape 9 du Tour de France 2018

Quelle extraordinaire journée pour Tamara qui était au coeur du peloton du Tour de France à l’occasion de l’étape 9, Arras-Roubaix. Ou plutôt, elle était invitée par Continental France pour participer à un “Inside” le Tour de France.
L’inside permet d’être au sein de la course, de la vivre, d’observer son organisation et au final d’assister à l’arrivée des coureurs, au plus près de la ligne d’arrivée. Un seul conseil : si vous avez l’opportunité de faire un “Inside” n’hésitez-pas !

Le tour de France et ses partenaires

Cette expérience unique permet également de comprendre l’investissement d’une marque dans un événement sportif d’ampleur et de découvrir ses produits en contexte. “Quoi de mieux que de tester des pneus sur des pavés” De nos jours, l’organisation d’un événement sportif n’est possible que si partenaires et médias se mobilisent. La marque Continental est engagée sur le Tour de France jusqu’en 2022.

Elle est, aussi partenaire du Giro d’Italia et de la Vuelta, les trois grands tours. L’intérêt de cet engagement est triple : attirer l’attention du public sur l’ensemble des pneus Continental, mettre en valeur leur investissement dans le monde du cyclisme et valoriser la “vision zéro” du groupe (sans décès, sans accident et sans blessé sur les routes). Continental profite de sa présence auprès du large public pour promouvoir sa campagne pour le maintien d’une distance entre voiture et cycliste d’un mètre et demi au dépassement.

Les pneus Continental

L’investissement de Continental ne se confine pas au Tour de France. Ce sont des boyaux “Compétition Pro LTD” qui sont montés sur les vélos de 7 équipes participants au Tour.

Les 15 cyclistes invités à l’Inside ont testé le pneu “Grand Prix 4 000 RS”, une édition limitée créée à l’occasion du Tour de France. Fait main dans l’usine de Korbach, il arbore fièrement le logo jaune Continental pour ce grand événement. Ce pneu associe deux technologies, l’une permettant d’améliorer, encore, la résistance aux coupures et à la traction (Vectran ™) et l’autre, augmentant l’adhérence et la résistance au roulement (Composant BlackChili).

Ces dimensions, en 25 mm, apportent du confort lorsque le groupe passe sur les cinq derniers secteurs pavés du parcours suivi par les coureurs du Tour.

Les coulisses de l’inside Continental

Le groupe était reçu dans un hôtel de la banlieu Lilloise. La veille, après une réception et une petite réunion expliquant le déroulement de la journée, les cyclistes reçoivent leur kit : maillot, cuissard, casque, lunettes, dossard, sac de voyage et sac de douche.  Sans oublier un repas convivial à l’hôtel ou tout le monde était invité pour la nuit.

Tamara nous confie “on était peu nombreux à avoir déjà roulé sur des pavés, et certains commençaient à stresser un peu.  Mais en fait, pour chaque segment pavé, il y avait une dérivation (pour les caravanes et voitures) de prévu.  Au pire, on pouvait la prendre aussi, et cela était rassurant. Personnellement, j’ai déjà roulé sur des pavés et j’avais juste hâte de le faire sur un vélo adapté aux conditions!

Rouler sur les pavés

C’est une bonne surprise pour Tamara qui se souvient de ses expériences précédentesj’avais déjà emprunté des secteurs pavés au Mont cassel et sur le segment pavé de Gent-Wevelgem au Mont Kemmel et ça avait terrible, le sentiment de taper, de ne rien maîtriser” “Sur les pavés du Tour des Flandres, j’ai commencé à comprendre comment il fallait faire avant que l’expérience ne soit écourtée en raison du bris de la patte de dérailleur du vélo de mon époux au bout de 30 km.”  

Frédéric Moncassin, coureur cycliste de renom, à la charge d’accompagner le groupe pour les 35 derniers kilomètres de l’étape. Son expérience sur les pavés du nord est grande : il figure à 3 reprises dans le top 10 de Paris-Roubaix. Et ses conseils sont précieux : “ rouler sur le haut des pavés”, “ne pas se crisper sur le guidon”, “utiliser le grand plateau et placer la chaîne au milieu de la cassette pour éviter qu’elle ne saute.”

Une ambiance de fête sur le parcours

Tamara continue ainsi “Finalement, personne n’a pris les dérivations.  Tout le monde a su profiter pleinement de cette expérience.  L’ambiance au bord de la route était formidable, et particulièrement sur les segments pavés, c’était la fête. Les gens étaient déjà bien installés pour accueillir les pros, à une centaine de km derrière notre groupe Continental. Et nous en avons profité !

Le dernier kilomètre du parcours est grisant. Tamara décrit ses impressions : “On voit les panneaux sur le bord de la route décomptant les mètres avant la ligne d’arrivée. On ne sait pas si le coeur s’emballe à cause de l’émotion ou en raison de la vitesse qui s’accélère progressivement. Les spectateurs jouent le jeu nous portent, mètres après mètres vers cette ligne finale. On veut l’atteindre tout en espérant, secrètement, que cette sensation se prolonge encore et encore.”

Tout le monde se retrouve sur la ligne d’arrivée pour la photo officielle qui immortalise le moment.  Puis sur le podium officiel pour que chacun et chacune reçoive un réplica du maillot jaune. “on touche de près le sommet du cyclisme. Mais avec respect quand on voit dans quel état ils arrivent après avoir roulé à plus de 40 km/h de moyenne durant plus de 5 heures.  Que du respect ! Il y a un tel décalage entre notre pratique et celle des pros qu’il faut savoir rester à sa place.

Les douches de Paris-Roubaix

La suite de la journée est aussi extraordinaire. Le moment douche est mémorable. “ j’ai pris ma douche dans le box au nom d’Albert Champion qui remporte en 1899 la 4è édition de Paris-Roubaix
Ensuite, nous avons mangé avec les membres des équipes techniques, invités, ce jour là, par la chaîne américaine NBC. Nous sommes reçu, ensuite, dans l’espace Izoard pour assister à l’arrivée des coureurs.
Cet espace VIP est sur deux étages, chaque étage est avec un balcon et un intérieur climatisé : On p

eut suivre la course des pros sur un grand écran, il y a un superbe buffet de petits fours et aussi à boire. “Pendant que certains d’entre nous préfèrent l’intérieur, je me suis installée sur un des deux balcons.  J’avais une vue formidable sur les derniers mètres d’arrivée, tout en vivant le moment avec les spectateurs qui attendaient depuis des heures les coureurs.  Et quand les pros sont arrivés, l’ambiance était électrisante.  C’était simplement génial.

Après leur passage, nous sommes allés à la chasse aux autographes auprès des gloires du passé qui se retrouvaient avec nous dans l’espace Izoard : Poulidor, Thévenet, Bernard, O-Grady, Moncassin…

Malheureusement cette fabuleuse journée avait une fin et il fallait bien se quitter. Pas vraiment car les membres du groupe ont décidé de se retrouver sur les pavés de la cyclosportive Paris-Roubaix 2019…

Avec le soutien de Continental ??

A propos de Laurent 86 Articles
Sportif dès son plus jeune âge, il a pratiqué de nombreux sports d’endurance (course à pieds, triathlon, duathlon, cyclisme). Il possède une licence STAPS “management du sport” et une maîtrise “entraînement sportif et performance motrice”.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*